flèche retour hairscan

Qui sont les personnes les plus touchées par la chute de cheveux ?

personnes touchées chute cheveux

14 mai 2021

La perte excessive de cheveux est un phénomène qui touche énormément d’hommes à partir de 20 à 30 ans. L’alopécie androgénique peut s’expliquer par de très nombreuses causes, et donc toucher un horizon de personnes très large. C’est la raison pour laquelle un diagnostic précis et les traitements à adopter peuvent s'avérer particulièrement compliqués à établir.

Bien que l’alopécie atteigne des personnes très différentes, certains groupes de personnes sont plus susceptibles que d’autres d’en être atteints. 


Au cours de leur vie, environ 70% des hommes sont touchés par une chute de cheveux. Si de très nombreuses femmes affirment également perdre des cheveux fréquemment et observer une diminution substantielle de leur densité capillaire au fil des années, seulement 2% d’entre elles sont affectées par une forme pathologique d’alopécie. 

 

Cette différence importante entre hommes et femmes s’explique par le fait que la calvitie est provoquée par un sous-produit de la testostérone, la DHT (dihydrotestostérone). En se fixant sur les bulbes des follicules pileux, ce métabolite accélère le cycle de vie du cheveu et la succession des différentes phases. Les racines capillaires subissent alors un vieillissement prématuré ce qui mène le cheveu à s’affiner jusqu’à tomber. 

 

1. Les personnes stressées 

 

Bien au-delà de la situation d’anxiété ponctuelle dont le stress est souvent synonyme, il est un problème médical sérieux, pouvant aller jusqu’à agir sur votre système cardio-vasculaire ou vos cheveux. 

 

Il existe trois types de chutes de cheveux liées à diverses situations anxiogènes.

 

L’effluvium télogène le plus souvent due à des carences en fer, zinc, magnésium ou calcium suite à des états de chocs importants (divorce, deuil, etc.). Dans ce cas, les cheveux tombent généralement quelques semaines après le choc psychologique, et pourront, dans la plupart des cas se régénérer.

 

L’alopécie areata constitue une chute de cheveux dans des zones particulières et bien ciblées. Cette réaction provoquée par votre système immunitaire survient à la suite d’une situation d’anxiété inhabituellement forte pendant une période prolongée. Si quelques jours de stress au travail n’en seront pas à l’origine, plusieurs mois d’effort professionnel intense peuvent en être la cause. Néanmoins, dans la plupart des cas, une telle chute de cheveux n’est pas définitive. 

 

Enfin, la trichotillomanie est une pathologie psychologique qui consiste à arracher de manière compulsive ses propres cheveux, poils de barbe ou cils dans des situations de stress particulièrement élevé. Les hommes touchés s’en rendront ainsi compte par eux-mêmes et, s’il n’arrive pas à abandonner ce réflexe compulsif par eux-mêmes, peuvent consulter un professionnel des troubles cognitifs.

2. Les personnes âgées  

 

L’alopécie peut débuter dès un très jeune âge, 20% des hommes entre 20 et 30 ans en font notamment l’expérience. Cependant, à un âge avancé les cellules se régénèrent moins vite, ce qui peut alors participer à l’accélération de la chute normale de cheveux. 

 

Une solution pour freiner ce vieillissement des cellules à partir de 45 à 50 ans (même si naturel et tout à fait normal) est de veiller à avoir une bonne consommation d’antioxydants. Ces molécules luttent contre l’oxydation des cellules (vieillissement) tout en conservant la jeunesse de notre organisme et plus particulièrement de nos cheveux. Les antioxydants se trouvent dans beaucoup de végétaux (fruits et légumes riches en vitamines et polyphénols), le thé vert, le chocolat noir et certains mollusques.

 

3. Les personnes malades

 

Les cheveux sont connus pour traduire la santé d’un individu et refléter un état de forme général ; une personne ayant une santé fragilisée est donc souvent plus sujette à la chute de cheveux qu’un individu en bonne santé. Il est cependant important de distinguer deux cas de figure; les maladies impactant directement les chutes de cheveux et celles dont les chutes de cheveux seront une conséquence d’autres symptômes.

 

Dans le premier cas, on retrouve des pathologies infectieuses, on parle dans ce cas d’alopécie symptomatique. Des maladies psychologiques comme la dépression, la boulimie ou l’anorexie (ces deux dernières en raison d’un apport insuffisant en nutriments) peuvent également avoir pour conséquence directe de mener à la chute de cheveux.  


Pour ce qui est des chutes sous-jacentes à certaines pathologies, il est très fréquent d’observer des chutes de cheveux après des périodes physiques particulièrement intenses, de forte fièvre ou à la suite d’interventions chirurgicales. Dans ces cas là, les chutes sont des réactions spontanées à un choc émotionnel ou physique particulièrement marquant, mais n’ont pas vocation à perdurer dans le temps. 

 

Les traitements de certaines maladies peuvent aussi mener à une perte de cheveux, comme les traitements anticancéreux, les médicaments anticoagulants ou ceux contenant de la progestérone (pour les femmes). 

 

4. Les personnes ayant une mauvaise alimentation 

 

Dans le cas le plus extrême, la malnutrition entraîne presque systématiquement une chute de cheveux – le corps n’est plus capable de retenir ni de garantir la repousse des cheveux car il est en manque de nutriments essentiels à son bien-être. Les cheveux affaiblis sont alors un symptôme extérieur d’une santé dégradée.

 

Ces carences en vitamines, protéines et nutriments impactent les cheveux en provoquant un phénomène appelé l’effluvium télogène – une maladie qui représente la deuxième forme de chute de cheveux la plus courante.

Si vous cherchez à comprendre quelles sont les causes de vos chutes de cheveux et les traitements les plus adaptés pour y remédier, une phase de diagnostic vous permettra d’identifier les problèmes principaux pour ensuite traiter chaque élément spécifique avec efficacité.

 chute perte cheveu cheveux traitement efficace soin

Pour découvrir le traitement le plus adapté à votre situation, vous pouvez dès à présent compléter votre Hairscan, un diagnostic capillaire personnalisé mis au point par un panel de dermatologues spécialistes du cuir chevelu, afin de vous offrir un éclairage sur votre perte de cheveux et de vous proposer un traitement sur mesure pour y mettre fin.

Hairscan™

Qu'avez-vous remarqué à propos de vos cheveux ?

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Tous les articles

1

Retrouver mes soins